mai sur paris

je m’affaire afin de tuer les heures

la fatigue efface l’ennui

pas de peine mais pas de bonheur

le jour s’étire a l’infini

c’est long,  j’ai le temps de contempler les choses

arbres, herbe,  plantes et leurs métamorphoses

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

les pensees du passé

il est des morts qui vous cotoient encore

plus fortement que les humains vivant

du fond de ma pensee je les sens presents

n’existe t ils ou n’existe t ils pas encore?

moi je crois que oui si encore le souvenir d’eux

fait partie de votre vie et que leur image est au fond de vos yeux

il n’est pas triste de me mémorer

les temps joyeux que l’on a partagé

j’ose dire sans m’en alarmer

combien, combien je les ai aimés

la souvenance est elle la clef

pour les voir encore a vos cotés

et se souvenir ne fait pas pleurer

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

l’ami tu es l’ami tu reste

les jours comme heures défilent sur l’horloge de mon vieux temps

ou es tu mon ange blond, je voudrais tant voir ton regard d’enfant!

meme blazé tu sais , il reste si doux et beau,

que sur toi les premières rides sont des joyaux,

car mon coeur les voient baigné de  tendresse

tu vois ce n’est pas juste qu’une histoire de fesses

et non plus une belle relation qui flatte mon ego,

mais l’amour, tout simple, sacré toi de petit saligot!

ainsi meme si tu n’en a si peu a faire de ma pomme

j’écoute mon coeur  qui bat encore pour un homme

ton grand corps qui se voute, en marchant

l’odeur de ta peau de lait et sa douceur satine

vivre encore ces moments ou si bien on s’entend

et rire encore aux eclats quand tu me taquine

jouer comme une enfant, de te voir etre heureux

et jouer encore à en mourir avec mon paresseux

 

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

si je reve,

coeur201.gif

 

Image de prévisualisation YouTube

si je reve, devine à qui, si je reve, sais tu de qui?

si je reve, tu es ici, si je reve, ce n’est qu’ici,

c’est quand tu viens, c’est quand tu viens!

quand tu m’appelle  et que voici

une joie qui monte un petit rien!

je me sens vivre je me sens bien!

quand mes mains touchent ta peau, ta peau satine, ta peau douceur,barre231.gif 2gfnh6xz1.jpg

et que je baigne mes yeux chagrins

avec bonheur, mons ieur, dedans les tiens

 

quand je reve, plus rien n’est moche, plus rien n’est triste

car tu est là, tout pres de moi, et grace à toi emoticonebin! moi j’existe

alors merci, merci à toi, ce sacré toi

qui vient parfois refaire le monde ss mon toit!

lol

 

 

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

et tu t’en est allé mon ami mon philou

j’écris cette ballade, pour qu’il reste de toi,

ce souvenir ecrit comme sur une pierre,

sur la toile du net je fais cette prière,

qu’enfin ta vie du delà soit douce filament

philou je me souviendrais de toi a jamais

toi si gentil garçon, repose desormais

philou me manqueront dans mes moments trop durs

ta main sur mon épaule ton bisou sur ma joue

moi je n’oublirais pas, notre amitié si pure

je te dis a bientot philou, un gros bibi tt doux

ROSY 

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

quoiqu’il arrive

et meme si tu ne me lis pas

et meme si tu ne m’entend pas

je sais que tu le sens.

je me voudrais etre ton ange gardien

je le serais un jour çà oui je le veux bien

car je ne suis qu’amour qui s’envole vers toi

et les anges protegent oui les anges c’est çà ! 964815bougieallumedansl39obscuritlapaixl39amourlacomprhensionlemondevousetmoi1.jpg

que mon ame te veille, ami je suis sincere

je le ferais toujours, je serais comme hier

rien ne faiblie en moi, et de çà je suis fière

 

 

 

 

 

 

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

je veux ta peau toucher

 

Je veux ta peau si douce toucher
en gestes tendres et longs la caresser
lui offrir passionnement mes baisers
chaque parcelle tendre à mon coeur
ses reliefs et ses chagrins repasser
son grain fin du bout de mes doigts
elle m’attire, m’appelle et m’assoiffe
j’ai dompté mes envies et je n’en ai plus peur
il en reste que çà me donne  tout de meme un bonheur qui decoiffe
quand je te masse ma muse au masculin, deborde de toi des ondes
ces ondes là je les reçois au plus profond de mon etre, et les aspire
quelques chose d’innatendu existe bel et bien,
qu’il m’est si aisé ici de pouvoir
l’exprimer ce frisson de ciel qui se defroisse
en meme temps que mes caresses effacent
les soucis de ta vie dont je ne veux pas pour toi
bien sur, cette detente ne dure pas
bien sur elle est faite pour souvent etre recommencer
à ma plus grande joie car j’aime t’effleurer
car j’ai la sensation à ces moments dorés
de n’etre plus la grosse et vieille fille passée
que je suis devenue au fil des annees
avec elle , je redeviens la tendre fillette
qui aspirais aussi a beaucoup de tendresse
car comme toi j’en ai manqué
au point de m’échapper dans ces mots
ici sur ce recueil de toutes mes prières.
 

 

 

 

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

monblogcoms1.gif

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

fevrier fatidique

voilà une page de plus tourne et mavie continue, encore un pas de plus

paperasse notariaux et compagnie lentement se casse le dernier fil ténu

qu’il est dur de franchir pas a pas ce mur d’indifférence!

comment est il possible d’en etre arriver jusque là?

nul ne le sait meme pas moi, et pourtant! je demeure la femme qui lui a donné ses enfants!

j’ai le sentiment de m’etre fait dupper depuis le début, avait il vraiment et sincerement de l’amour  pour moi?

ceci restera un mystère! de meme ce qu’il a ressenti lorsqu’il a cherché ailleurs un devenir meilleur

n’était il pas plus simple de savoir en parler??? je garde cette conviction, si seulement il avait su me rassurer! il n’a rien fait pour celà avais je liée ma vie a un etranger???a quelq’un qui ne m’a jamais aimé???

n’y a t il donc que de l’interet dans sa façon d’avancer?

j’etais malade, j’avais besoin de le sentir là et il a fuit cé écoeurant ce que dont je me rend compte a present

et pourtant il est encore present ds mon coeur, ce n’est pas normal, je devrais l’avoir chassé de mes pensees!

il est bien vrai qu’il y a toujours un qui aime plus que l’autre!!!!

mais des deux entre l’interessé et l’affectueux je garde ds l’idee que cé l’affectueux qui vit le plus

 

 

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

et voilà!

une nvelle page se tourne sur ma petite vie,

le divorce est en route, je ne suis pas ravie,

il le faut bien pourtant apres autant d’annees;

nos vies s’éloignent l’une de l’autre encore un peu plus

mais moi je pourrais dire , combien je t’ai aimé

sans avoir à rougir, et je continuerais meme apres ce salut

ma vie s’est arretée lorsque tu m’as quitté, toi tu ne l’as pas su

bien sur que dans mon coeur existe bien précieux

un ami oui un seul qui vient parfois et c’est heureux

je ne  lui demande  de lui rien de plus que le voir

il ne le pourrait pas d’ailleurs chacun son histoire

nous nous sommes donné notre jeunesse, je ne parle pas que pour moi

toi aussi tu l’as fait, bien precieux de souvenirs a boire

quand ma gorge se noue, en me plongeant dans ma mémoire

cette histoire n’est pas finie je le sais bien car de toi et de moi

vivent à present deux etres tous deux chéris par nous

et çà c’est pas elle  qui les a engendré mais toi mais NOUS

 

 

 

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

1...34567...14

Colombe22 |
D'un papillon à une étoile |
ETATS D'AMES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | POUSSIERES DE FEE
| Navajo y el enigma de EOI
| lectures