rien ne s’efface

rien ne s'efface dans introduction 370375_100001052901950_935492230_s1ien ne s’efface , ni les joies ,ni  les peines, mais sereine je suis car j’ai reçue plus qu’attendu

et meme si je ressens l’absence, meme si un jour elle devient sans retour, oui meme si je l’ai perdue

une douce pensee baignera ma mémoire, et rien n’enlevera jamais cette douceur vécue si merveilleuse

je me plongerais encore dans mes souvenirs, pour en boire a la source si fraiche, si tendre  si délicieuse

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

portrait

c’est toi mon long et fin petit chat blond, à la demarche silencieuse et feutrée,

sur tes grandes jambes sans fin, nerveuses et tes cuisses allongées, tu marche un peu vouté

j’aime ton corps mince et long ou commence à prendre place doucement un tit bidou,

et ton torse doux et imberbe, tes grands bras protecteurs et tes mains dont j’aime sentir la caresse,

les belles proportions de tes epaules, ton cou et ce menton déterminé que couronne un sourire tendre, et puis au coins de tes  yeux myositis,

les premières rides ajoutent la tendresse et adoucissent ton visage serieux d’enfant que l’on pourrait croire  sage, prémices du temps qui passe

dejà ! mais ne t’inquiète pas le temps glisse sur toi et ces rides te confèrent un surplus de charme,

de meme que tes tempes blondes ou les boucles de tes cheveux s’espacent, tu reste toujours beau pour moi, car c’est avec le fond de mon âme que je te vois,

et mes mains ne pourront jamais cesser d’y passer tendrement, au rythme de mon coeur que je sens si bien battre et vivre, quand ici tu viens.

 

 

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

ode à JADE

elle est toute innocence, petit poid plume de douceur

petite poupee de chair, qui decouvre la vie

je fond quand dans mes bras, je la serre sur mon coeur

elle a

et les yeux étonnés

la peau satine, et le regard candide

elle a, le sourire spontanné,

les traits de mes enfants,

elle me rappelle le temps ou j’étais moi aussi maman

un retour sur le passé avec l’experience acquise des ans

un regain de jeunesse en somme pour toute notre famille

la vie qui se pérénise au delà de nous et surtout

le bonheur rassurant de mes enfants

 

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

il y a des jours

il y a des jours ou la vie n’est pas là

il y a des jours ou meme moi n’y suis pas

des jours lourds qui ne valent pas

une seconde ou je te vois

phénomène etrange parfois

cette impression que j’ai là

voudrais sentir la vie battre, et je ne la vois pas

voudrais etre vivante et je ne le suis meme pas

combat simple pour exister

le seul, combattre mes pensees

j’ai pourtant passée une bonne journee

mais rien n’y fait alors je viens ici noter

tout ce fiel pour m’en laver

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

ah ! les dimanches

mon dieu que je hais les dimanches

je les sens vides comme un manchot flotterait dans ses manches

sombres comme avant l’orage un ciel peut etre couleur pervenche

semblable à une trop deprimante apres midi de deuil

ou on aurait le coeur lourd de peine et la larme à l’oeil

images5.jpg

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

AVEC MES MOTS

avec mes mots, s’echappent mon impatience

j’ai trouvé cette soupape ou je soulage ma tristesse

attendant ta venue durant laquelle la vie a un sens.

l’ami, revient moi vite que cette petite mort cesse

tout ces prenoms cités n’ont qu’un sens te dissimuler

le tien, noyé dans tout ceux ci on ne peut deviner

car pour pouvoir vivre heureux il faut vivre caché

et je  tais donc ton nom en le melant a d’autres

chaque fois différents , chaque fois inventés

il n’en reste pas moins, que dans ma solitude

je pense encore a toi mais j’en ai l’habitude

504539dc1.gif

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

il faut t’aimer mais tu le sais au fond de toi

200606240481.jpg

il en faut du chemin pour réaliser que l’on s’aime

parfois la vie gache tout çà et l’on voit ou çà mène

pour aimer alentour il faut s’aimer sois meme

pas a pas on y vient pas a pas on s’améliore

la vie n’est pas faite que de paillettes et d’or

comme des clous au coeur l’entourage crucifie

l’image qu’on a de sois et un jour on se dit çà suffit

je veux etre celui là, et on tend a le devenir

chaque jour un peu plus çà nous rend le sourire

peu importe qui on devient,

si on l’accepte enfin

et que votre destin se réalise enfin

trop gentil, on s’ écorche et l’on souffre pour rien

ce qui construit de force ce n’est pas toujours bien

on n’est ce que l’on est et ce jusqu’à la fin

v1tksoel1.gif

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

quand tu es là

s’il existe des moments sympatiques ce sont ceux là

perles fines a l’eau pure d’une journee sans falbalas

toutes simples et pourtant de tant d’éclat !

quand tu es là je suis bien et voilà

je sais que tu ne veux pas passer souvent

suis pas sure que c’est pas que tu ne le peux pas

je sais juste que tu essaye de n’en pas etre addicte

ou bien encore que moi petite bonne femme ne les vaut pas

bref , que m’importe car je persiste a aimer çà

nos rires nos blablas et mes calins pour toi qui n’en a pas

alors il n’est pas necessaire de culpabiliser pour çà

car  tu n’en reçois pas, et moi et moi non plus , je suis comme toi

parfois je rêve que je suis pres de toi, rassure toi ce n’est qu’un rêve je le sais

et je refais la vie a ma façon a moi, je sais moi, que tu sais donner de l’attention

je sais que tu le fais je le perçois souvent alors il n’est pas juste de n’en pas recevoir

ne te sens  pas coupable c’est la vie qui veut çà

et prend si je te donne sans une ombre de mauvaise conscience

en te donnant je reçois tout autant, et peut etre plus encore…..

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

l’équilibre

je ne te dis plus que je t’aime, je ne demande plus rien, car je sais.

il n’en reste pas moins que toujours, mon attirance existe,

et je ne cherche plus a m’en defendre, cet etat est ainsi fait,

je l’accepte, et meme une certaine force tranquille persiste,

a present que je ne réclame plus rien,

te voir parfois je trouve çà,  dejà bien.

j’espere que je mérite quelques pensees parfois

les miennes sont tres souvent dirigées vers toi

mais c’est  dans un doux sourire que je me souviens de toi

je dis ,merci au temps d’adoucir les angles de la vie pour moi,

comme je le dis souvent, la vie est faite de  petites choses

qu’il faut savoir apprécier, pourvu que l’on saches et que l’on ose

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

Chut, Chut, Chut,

écoutez le bruit de l’oublie, point de signe, point de bonjour

l’indifférence chante son cri,

mais pourquoi le silence fait tant de bruit?

je ne veux pas , moi, zapper ainsi

les gens qui passent dans ma vie

l’oublie est il un courant d’air, n’a t-il rien dans la cervelle?

je ne parle meme plus d’affection, car il ne veut pas d’elle

suis sure meme qu’il ne vient plus me lire, donc c’est à l’aise qu’ici je crie

à mon tour tout mon ressenti, chut chut chut j’ai mal d’entendre ton cri

il te faut c’est sur grandir encore c’est l’itineraire normal d’un adulte fini

quand je ne serais plus ta sagesse viendra, peut etre est elle là c’est pourquoi tu me fuis

et que je n’éxiste pas , dans ton monde grandi

ô comme je trouve glacial et sans affecte aussi

le monde que tu construis et dont je suis exclue

comment toi qui souffre de tant d’attentions d’amour

peux tu tant   oublier de les rendres à ton tour

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

123456...14

Colombe22 |
D'un papillon à une étoile |
ETATS D'AMES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | POUSSIERES DE FEE
| Navajo y el enigma de EOI
| lectures