je veux,je brûle,

18005786p1.jpg

je veux parce qu’en toi se reflètent les mêmes fantasmes que dans mes songes,

ceux que l’on ose pas dire, oui, ceux qui en secret bouillonnent et vous rongent,

penser toujours à toi, m’ imaginer encore,

ce que je te ferais, et voyons tout d’abord:

je te caresserais sur chaque coin de ton corps,

puis je t’embrasserais, partout, toi que j’adore,

des frissons sur ta peau, je guetterais les ondes,

quans je dessinerais, ton nom sur ton épaule d’un doigt,

 je sentirais, ton chaud regard d’amour qui m’innonde,

se noyer doucement dans l’envie que tu auras de moi,

ma langue je passerais au pli doux de tes jambes,

doucement, de mes doigts, je chercherais ton sexe,

me faisant, caressante, coquine, et sans complexes,

à pleine bouche gourmande, ma langue l’explorera,

 à ton membre je gouterais, lui si plaisant pour moi,

et de mes seins, je lui ferais le plus tendre des nids ,

 comme , je voudrais que ce soit aujourd’hui,

pour t’avoir, mon trésor, tout prèt de moi, là,  ici,

 

 

 

 

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

envie 2…..

2 paradis pour 2 coquins,ts12.jpg

2 tendresses,2 fois 2 mains,

2 soupirs profonds prennent leurs aises,

2 jambes qui s’ouvrent, se complaisent,

2 sexes qui trop bien je crois se plaisent,

2 corps  s’aiment, 2 bouches se baisent,

2 écoutes de l’autre, qui se taisent,

2 recherches, tendues, toute une thèse,

2 râles s’éteignent, dans une fournaise.

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

labyrinte et méandres du PC

zuckermann1.jpg

Ou chercher ou!, ce PC est un autre monde, et j’y suis une extra terrestre,

Demain, viendra le temps, ou sur l’ordinnateur, je connaitrais la voie dans son entier,

Quand j’aurais fréquenté, les artères, les avenues, les routes et les sentiers,

Aux mille et unes arcanes, comme on musarde sur un sentier pédestre,

Ce monde là, enfin sera le mien, et je m’y balladerais aussi bien que sur terre

Clic à clic je, je découvre, l’arpente, j’apprend à m’en servir, enfin c’est ce que j’espère.

 

 

 

Publié dans introduction | 1 Commentaire »

ma bretagne

 

 

 

y1p5w2h2zh04f4jl7t0jdood4bkmithrdpnt61jygwll2f5srbc4tcqowlq4fxdk5vouo8afjae1.jpg

MA BRETAGNE

Brille l’or des genêts sous le soleil d’été,

Une odeur de salé, embaume, venant de l’océan,

Le granit scintillant, sur la cote dentelée,

Et tous ces orthensias roses ou encore bleu franc,

Le son de la bombarde, les costumes brodés,

Portés si fièrement, les jours de la fest noz,

Ces rondes cadencées, pour tous ceux qui s’y osent,

Moi je ne connais pas les pas, mais j’aime voir,

Danser mes cher bretons, encore faut il savoir.

 

La maison de mamy, et ses grands lits breton,

 Encadrant l’âtre noire,aux bancs de pierre à grillons,

Le jardin tout fleuri, si calme, qui entoure la maison,

J’en ai tant nostalgie, que çà me donne le frisson.

l

 

 

 

Publié dans introduction | 1 Commentaire »

paysage

060504124258231.gifil est un écrin de verdure, ou il fait bon venir,

quand le ciel est à l’azur, j’y cours même pour y dormir,

point de bruit hors nature, juste les feuilles qui bruissent

sur les étendues d’eaux sereines, glissent les cygnes.

 

quelques  hérons cendrés sur les branches mortes se hissent,

les roseaux rythment le temps, en douceur, ils nous font signe,

c’est la mesure vrai et nature, plus de courses, plus de stress,

seule règne sur cet espace hors  temps, la quiétude dame maîtresse. 

 

quand vient le soir, la brume descend, 

tout comme dans les légendes d’antan,

à l’aube un passereau en chantant,

vous réveille très doucement,

la vie reprend sur les étangs,

bordés de fastueux pleureurs,

ces saules agitent leurs boas feuillus,

panaches de fines feuilles pointues,

l’herbe feutre vos pas, la rosée perle sur ce tapis,

la vie reprend, l’écureuil sur sa branche est surprit,

de vous voir ici déranger, effrontemment sa cueuillette,

il se sauve sous votre nez, mais sans laisser la moindre miette,

de la noisette qu’il a ramassé,

il reviendra emplir son grenier

si sans bruit, vous restez guetter.

 

un gros poisson là vient de happer

l’insecte qui surnageait,

près du ponton au marronniers,

entre les nénuphars nacrés.

 

tout en finissant mon bol de café,

je m’émerveille et je renais,

chaque jour comme ce décor,

la vie prend un ton sacré,

pourquoi la ville a tout gâchée

en béton gris et multitude figée.

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans introduction | 1 Commentaire »

mes grands soleils et mes étoiles

deux soleils me réchauffent l’âme,

deux étoiles raniment ma flamme,

les premiers sont des bouts de toi,

te ressemblent, lorsque je les voient

les seconds ce sont leurs petits,

ils font partie de notre vie, dans le temps ou tout était joli,

mes deux soleils, me sont très proches, ce sont mes bijoux

indélébiles, ils prolongent, les valeurs qui étaient à nous

tu les renie aujourd’hui, mais au moins eux me font des bisous,

la maison, cocon nid douillet, sécurise, notre clan tout doux.

il n’y manque que toi mon doudou, pourtant, tu ne reviendra jamais,

bien sur il y des regrets, mais vois tu, j’en survis désormais.

 

 

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

ma peine

cf58zctj1.gif

               

                je songe si souvent à toi amour d’avant,

et je me surprend d’être après si longtemps,

aimante encore autant de mon lointain mari,

nulle être ici bas n’a pu m’en faire croire guérie,

 

pourtant j’aurais au moins voulu que dans l’oubli,

ah! ma cicatrice!, sentir cette douleur  faiblie,

utile avancement, car là moi je survis,

        l‘espoir vain me ronge, sachant pourtant que c’est finie♥.

je sais bien qu’il n’y a plus rien a espérer

       et je me saôûle en vain dans des amours fredaines

   

tu sais, ils ne sont là que pour chasser ma peine,

  

     à toute petites touches dans cette vie que j’ai en haine

  irritante, si insipide et sans gout puisque sans toi,

mièvre potion de l’existence là, moi je la bois,

en couchant sur la page mes tristes poèmes♥.

 

et tu n’en saura rien, je ne veux pas montrer

ni ma faiblesse, ni mon tendre attachement,

car je te veux heureux en souvenir du passé,

oubliant que j’existe pour vivre ton présent,

   riant comme autrefois, quand nous étions amant,

  et heureux, puisque moi je n’ai compris antan♥.

 .

rl 15 AOUT 2007

 

 

 

 

Publié dans introduction | 1 Commentaire »

les oiseaux de mon jardin

tn5581zozio21.gifce matin, en marchant dans l’herbe humide,

doucement, à petit pas ai guetté un piaf sur une branchette frêle

donnant la béquée à ses petits, affamés becs ouverts, et tout grêle,

l’oiseau pressé avant de  repartir, les nourissait de quelques subsides,

de vermisseaux, d’insectes, je ne sais

qu’il régurgitait dans les becs orangés,

sans bruit pareillement,aussi,  je suis repartie,

pour revenir demain, encore,les regarder changer,

ces petits, qui ne sont à l’instant même pas jolis,

graciles tout au plus, avant de pouvoir s’envoler,

quand leur plumage s’installera sur leur corps fragile,

en déployant leurs ailes, petits anges pépiant,

gai et futil être vivant, fragiles partir en voletant.

rl 16 AOUT 2007

Publié dans introduction | 2 Commentaires »

la guérison des maux

thumbmervoiliercroatiezadar1.jpgj’avance, les mots courent sur les maux, j’avance,je cours même et je recroque à belles dents, ce que le mal m’avait hoté,

demain je vivrais encore mieux, je suis enfin dans le réel,  la vie vérité,

je prend, un regard, un moment, c’est immense,

tout ce magmat que je trie qui était endormi,

je fouille et le découvre, mais oui j’ai des amis,

le bonheur est ici suffit d’en faire le trie,

regarder et pas fuir, tendre la main hé oui!

encore fallait il terminer mon sommeil

ne pas s’anesthésier pour découvrir merveilles.

 

rl 13 07 07

 

 

 

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

ton absence

fp2wlnjn1.jpgfp2wlnjn1.jpgfp2wlnjn1.jpg

Recommence la longue attente

Ou le temps s’étire en heures

M‘est confisqué là le bonheur

Un doux câlin qui tant me tente

A m’hôter mes nuits de sommeil

L‘est fait de désirs de merveilles

De ton corps contre mon corps

rl 9 aout 2007

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

1...91011121314

Colombe22 |
D'un papillon à une étoile |
ETATS D'AMES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | POUSSIERES DE FEE
| Navajo y el enigma de EOI
| lectures