les dimanches

z3691.gif

les dimanches,

je les voulais emplies de découvertes, ils sont blancs,

comme une page vide, sans âme et sans passion.

je les voulais heureux, joyeux en mouvement,

pas un clin d’oeil complice, mais rien que le néans,

je les voulais soyeux, d’une grande douceur,

ils sont froids, ils sont solitude, c’est celà mon malheur.

Laisser un commentaire


Colombe22 |
D'un papillon à une étoile |
ETATS D'AMES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | POUSSIERES DE FEE
| Navajo y el enigma de EOI
| lectures