a des amis qui m’ont un jour abandonné

chaque jour nous arrache ou nous ecorche ,
nous rend joyeux ou nous étonne,
de joies, de peines, de peurs, de surprises,
de folies, de tristesses ou d’ennuies
les peines des jours passés laissent tout de meme la place a l’esperance
et au temps qui passe, a la vie qui file et qui elle aussi trepasse

quand on y reflechit, la vie n’est en faite que  de sentiments
et ceux dont la pudeur les masquent,
sont ils encore vraiment vivants?

moi je repenserais toujours aux bons moments
je veux marcher sans fin, vers des jours plus charmants,
mais je ne me sauve pas devant les epoques de tourments

je les affronte avec courage, et je me bat effrontemment
tant pis si mes mauvaises manières choquent certaines gens
devant l’adversité il n’est rien de plus troublant
que de voir souvent des amis s’enfuyant,

sachez que leur amitié n’est pas vraiment si forte
qu’un de vos actes réprouvés ou  un désaccord l’emporte

et que vous les aimez plus qu’eux en quelque sorte
meme si il vous ont laissé sur le chemin pour morte
vous vous pensez a eux, et leur ouvrez la porte
les prenez dans vos bras pour mieux les rechauffer
dans les jours de froideur comme dans l’adversité
etre ami c’est celà, car donner c’est donner
comme disait gd mère reprendre c’est voler

Cet article a été publié le Mardi 8 mai 2012 à 9:32 et est catégorisé sous introduction. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


Colombe22 |
D'un papillon à une étoile |
ETATS D'AMES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | POUSSIERES DE FEE
| Navajo y el enigma de EOI
| lectures