lutte !

tant que l’on accepte de se battre, on sent combien il est bon d’exister

en toute chose, puisque c’est ce que l’on veut

celui qui renonce au combat  dis aussi adieu

tant qu’un projet nait et germe peu a peu, il est possible encore d’avancer

j’ai connu cette peur de ne plus avoir envie

trouble et glauque petite mort de l’oublie

je m’y etais ratatinée, ce durant des annees

une faille, un cachot , j’avais perdu le gout de la vie

mais elle est la plus forte et vous pousse en avant

cette vie de batailles qui vous file entre les doigts

en vous comptant les heures que vous n’aurez pas

et vous disant voyons voyons mais bouge toi !

il t’en reste quelqu’unes vas y depeche toi

a regretter celles ci tu perdras celles là

 

 

 

Cet article a été publié le Mardi 31 janvier 2012 à 17:52 et est catégorisé sous introduction. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


Colombe22 |
D'un papillon à une étoile |
ETATS D'AMES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | POUSSIERES DE FEE
| Navajo y el enigma de EOI
| lectures