Chut, Chut, Chut,

écoutez le bruit de l’oublie, point de signe, point de bonjour

l’indifférence chante son cri,

mais pourquoi le silence fait tant de bruit?

je ne veux pas , moi, zapper ainsi

les gens qui passent dans ma vie

l’oublie est il un courant d’air, n’a t-il rien dans la cervelle?

je ne parle meme plus d’affection, car il ne veut pas d’elle

suis sure meme qu’il ne vient plus me lire, donc c’est à l’aise qu’ici je crie

à mon tour tout mon ressenti, chut chut chut j’ai mal d’entendre ton cri

il te faut c’est sur grandir encore c’est l’itineraire normal d’un adulte fini

quand je ne serais plus ta sagesse viendra, peut etre est elle là c’est pourquoi tu me fuis

et que je n’éxiste pas , dans ton monde grandi

ô comme je trouve glacial et sans affecte aussi

le monde que tu construis et dont je suis exclue

comment toi qui souffre de tant d’attentions d’amour

peux tu tant   oublier de les rendres à ton tour

Cet article a été publié le Dimanche 19 juin 2011 à 10:55 et est catégorisé sous introduction. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


Colombe22 |
D'un papillon à une étoile |
ETATS D'AMES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | POUSSIERES DE FEE
| Navajo y el enigma de EOI
| lectures