la présence

eternelle et à jamais, gravée dans sa mémoire,

elle est là qui réchauffe et fait vibrer sa pauvre histoire;

peut importe ce qu’il est et meme si c’est sans espoir,

elle s’en fou desormais, elle sait que c’est trop tard,

pour effacer un jour ce qu’il y a laissé,

ou meme pour depasser elle a mis un arret

sur sa vie étriquée elle ne veut plus agir

elle ne veut plus que penser ,

et puis se souvenir1897fxjj1.jpg

 

Cet article a été publié le Samedi 17 avril 2010 à 16:45 et est catégorisé sous introduction. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


Colombe22 |
D'un papillon à une étoile |
ETATS D'AMES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | POUSSIERES DE FEE
| Navajo y el enigma de EOI
| lectures