oui pour le jour le jour

quand la tornade un jour se calme, je me redresse enfin,

qu’elle revienne et tout se bouscule et je m’y trempe

j’y ai perdue tant de joie de vivre, tant d’allant pour mes passions,

car elle est dantesque et fabuleuse, suis pas la seule à le savoir

j’ai perdue, dans tout ces eccès, beaucoup de gouts, un temps la raison

pas pour autant que je la refuse au contraire je veux la revoir

j’ai perdu mon ame d’enfant lorsque j’ai constatée sa fin

avec passion meme sans espoir, je me sais toujours en son pouvoir

j’ai enfin refermée le charniers, qui pourissait ma vie et mon coeur

j’ai donné beaucoup de douceur, et j’en ai encore à cette heure

 enfin!, me voici plus calme,mais tout de meme j’ai droit au bonheur

oui j’ ai encore à lui donner, sans autre discours et sans leurre

une ame douce entre dans ma vie, je la repousse plus elle a dejà trop attendue

une autre femme en moi est née, quel bénéfice innattendu

je ne serais plus celle qui aime le plus, je le sais, je m’y suis noyée,

je suis celle qui prend sans question, je n’en ai plus à me poser

mais je serais sienne, et autrement je vais l’aimer

sans doute pas comme il est souhaité, ô comme j’ai changée!

 

Cet article a été publié le Lundi 4 janvier 2010 à 6:54 et est catégorisé sous introduction. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


Colombe22 |
D'un papillon à une étoile |
ETATS D'AMES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | POUSSIERES DE FEE
| Navajo y el enigma de EOI
| lectures