vendredi 6 juin pas de nouvelles bientot ton retour titchat

mon coeur est en paix, je sais qu’il m’aime

mais dieu! qu’il est long d’attendre son retour

je chasse de mon coeur cette graine que sème

l’absence et le desert je patiente mon amour

il n’y a que toi qui compte dans mes jours

et mes nuits dans mes reves pres de toi suis toujours

demain je m’occuperais pour faire passer les jours

mais comme je voudrais te voir de retour!

mon titchat de douceur, mon soleil , ma tendresse

je pense à toi sans cesse et n’ai plus de detresse

la chaleur de ton corps comble ma vie d’ivresse

et mes pensees te gardent pres de moi sans cesse

Cet article a été publié le Vendredi 6 juin 2008 à 17:25 et est catégorisé sous introduction. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


Colombe22 |
D'un papillon à une étoile |
ETATS D'AMES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | POUSSIERES DE FEE
| Navajo y el enigma de EOI
| lectures