toi mon tant, muhmmm!

144527401.gifsous la couette un beau pied dépasse,tu souris en dormant comme un enfant,ou navigue tes rêves, j’irais bien en riant,toi l’ homme vraiment,qui me dépasse,

une lippe enfantine anime parfois ta bouche,

et je glisse mes mains sur ton corps endormi,

me voulant apaisante, me voulant ton amie,

à qui on peut tout dire, et partager sa couche,

j’aime lécher ton dos , ton ventre et puis ton sexe, et même ton anneau,

car c’est un plaisir pur, je respire ton odeur d’amour, c’est si bon, si chaud,

et mes sens rien quà çà explosent à ton contact

redemande encore ton sexe, et encore à nouveau.

ange de l’enfer, tu me fascine,et que j »aime tes actes,

quand tu me fais l’amour, mes orsgasmes sont si beaux,

qu’aucune relation ne me fait cet effet,

qu’inconsciemment je m’ouvre avec excès,

sur toutes les aventures avec toi tu le sais.

Cet article a été publié le Vendredi 30 novembre 2007 à 12:45 et est catégorisé sous introduction. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


Colombe22 |
D'un papillon à une étoile |
ETATS D'AMES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | POUSSIERES DE FEE
| Navajo y el enigma de EOI
| lectures