mes grands soleils et mes étoiles

deux soleils me réchauffent l’âme,

deux étoiles raniment ma flamme,

les premiers sont des bouts de toi,

te ressemblent, lorsque je les voient

les seconds ce sont leurs petits,

ils font partie de notre vie, dans le temps ou tout était joli,

mes deux soleils, me sont très proches, ce sont mes bijoux

indélébiles, ils prolongent, les valeurs qui étaient à nous

tu les renie aujourd’hui, mais au moins eux me font des bisous,

la maison, cocon nid douillet, sécurise, notre clan tout doux.

il n’y manque que toi mon doudou, pourtant, tu ne reviendra jamais,

bien sur il y des regrets, mais vois tu, j’en survis désormais.

 

 

Cet article a été publié le Dimanche 19 août 2007 à 23:03 et est catégorisé sous introduction. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


Colombe22 |
D'un papillon à une étoile |
ETATS D'AMES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | POUSSIERES DE FEE
| Navajo y el enigma de EOI
| lectures