• Accueil
  • > Archives pour juillet 2007

mon coeur est un poème

mon coeur est un poème, ce soir, il renait à l’espoir

me dit qu’il fait grand jour, il rêve! faut-il le croire?

à quoi? un amour partagé entre deux pauvres humains

prêts à tout pour s’aimer, être heureux et bien

calme toi !pauvre coeur que d’orgueuil tu contient

sais tu bien qu’à ton âge on n’est plus des gamins

non! je ne le veux pas, je me suis longtemps tu, regardes ou en es-tu

et vogue la galère, on verra bien demain, mon corps me réclame ce qui est bien son du

et si sur ce chemin t’attendait le destin, et si je retrouvais ma tendre moitié perdue

mais t’en remettras tu, souviens toidu chagrin

il réduit tout en miettes et durant tant d’années

au point de plus vouloir cette chose normale aimer et être aimée

je veux rêver, ce n’est pas compliqué, je veux vibrer encore confiant dans la vie

ce n’est pas le momentd’être morte d’ennui et puis je veux sentir mon désir assouvi

mon coeur est un poème ce soir, allez viens qu’attends tu, viens allons y!

janvier 2007 rl

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

l’amitié

c’est un mot qui se coule doucement sur les coeurs

un confort, un parfum de tout petit bonheur

il excuse parfois les oublies, les bévues,

on passe sur celà, même sur un point de vue

divergeant et froissant on en rit, s’en amuse

pourvu que dans l’ensemble, rien ne parte, rien ne s’use

r l   le 24 07 07 

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

lettre à Laurent(non envoyée)

je t’aimaisdu plus profond de mon coeur

ton calme linéaire, ta façon d’être fier

je recherchais tes sentiments enfouis sous tes pleures d’hier

la douceur de tes mains sur moi, ton contact constamment

ton corps,hô, ton corps , ta peau si douce tout me plaisait

le dessin de ton beau visage, tes yeux blasés au reflet de saphir, ton souffle sur ma peau aussi doux qu’une mousse

trop de différences d’âge faussaient le jeu d’amour, tu avais tout ton temps, moi je comptais en jour

en heures et en minutes que tu revienne enfin, dépendante de toi, espionnant tes sentiments, t’imaginant avec une autre, voulant que tu m’aime moi seule et d’amour

je n’aurais jamais crue celà possible, tout de toi concordait à mes attentes, mais voilà, que je recommence

garderais pour toujours la joie que j’ai reçue, veux pas de ta pitié, ai peur d’être jetée, ne veux pas t’ennuyer, choisie de te quitter

peux pas être amitié, trop mal, trop désolée, de ne pas être celle que tu as tant cherché, aurais voulu de toi simplement être aimée

mal, mal dans tout mon être, peux même pas pleurer

je suis née bien trop tôt, tu es là bien trop tard

adieu « mon petit coeur » j’étais sincère sans fards

adieu Laurent, parceque je t’aime,te laisses continuer

rosy le 4 février 2007

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

j’y pense encore,

ce regard bleu si doux si fort, j’y pense encore

un être doux dans son armure, j’y pense encore

un félin adroit et câlin, j’y pense encore

sortie de moi et de mes peurs, j’y pense encore

 

si intense furent ces moments,

moi qui revenais du néans

resterons à jamais en aimant

dans mon coeur plaqués et ardents

 

 

 

 

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

mon passé, ds éros, philos et agapé

8mai 2005

d’abord ce fut Eros tout doux, tout chaud au coeur

l’amour de deux enfants, lachés dans cette vie

qui délivrait en boucle, une joie infinie

n’aspirant que tendresse, n’aspirant qu’au bonheur

longtemps ils ont vécus sur leur petit nuage

l’homme croyait demeurer ainsi au fil des âges

conserver cet amour et sa présente image

hélas Philos s’installa, cette tendresse folle

pour la femme rêvant de batir l’auréole

qui protègerait leur vie à jamais dans l’amour

c’était ne pas compter sur l’homme et ses espoirs

qui voyait notre Eros perdurer pour toujours

homme enfant qu’il était grand fut son désespoir

malheureux il semblait, il croyait être en cage

ne l’a pas supporté, il a fait un saccage.

la femme l’a suivie sur cette route de rage

bien au delà encore brisant toutes les marges

longtemps après leurs vies détruites, quel dommage!

ils en sont revenus, longtemps j’ai dis longtemps

et Agape vieille histoire qui vient du fond des âges

leur a donné le calme simple en bonheur sage

d’une petite vie seulette et là chacun pour soit

comme j’aurais bien voulu jouer avec le trois

toute mon existence et encore avec toi

lorsque je me replonge dans notre vie de couple

je me redis chaque fois que jeune on n’est pas souple

survit encore en moi le feu d’Eros

simplement l’équilibre Philos

dans la souplesse d’Agapé

 

eros : amour fou

philos : amour tendre

agapé: amour sage

 

 

 

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

primitives plumitives écritures, ballades, impressions, inventions, songes, désirs, et tites misères, la vie quoi!

14282155p1.jpgLanguebonjour!

j’ai un tantinet ramée pour l’obtenir ce blog, mais j’y suis alors je commence :

 

 

primitives plumitives écritures, ballades, impressions, inventions, songes, désirs, et tites misères, la vie quoi! dans introduction mp3 beethovenlapastorale.mp3

Publié dans introduction | Commentaires fermés

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur Unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.

Publié dans introduction | Pas de Commentaires »

12

Colombe22 |
D'un papillon à une étoile |
ETATS D'AMES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | POUSSIERES DE FEE
| Navajo y el enigma de EOI
| lectures