mon coeur est un poème

mon coeur est un poème, ce soir, il renait à l’espoir

me dit qu’il fait grand jour, il rêve! faut-il le croire?

à quoi? un amour partagé entre deux pauvres humains

prêts à tout pour s’aimer, être heureux et bien

calme toi !pauvre coeur que d’orgueuil tu contient

sais tu bien qu’à ton âge on n’est plus des gamins

non! je ne le veux pas, je me suis longtemps tu, regardes ou en es-tu

et vogue la galère, on verra bien demain, mon corps me réclame ce qui est bien son du

et si sur ce chemin t’attendait le destin, et si je retrouvais ma tendre moitié perdue

mais t’en remettras tu, souviens toidu chagrin

il réduit tout en miettes et durant tant d’années

au point de plus vouloir cette chose normale aimer et être aimée

je veux rêver, ce n’est pas compliqué, je veux vibrer encore confiant dans la vie

ce n’est pas le momentd’être morte d’ennui et puis je veux sentir mon désir assouvi

mon coeur est un poème ce soir, allez viens qu’attends tu, viens allons y!

janvier 2007 rl

Cet article a été publié le Mardi 24 juillet 2007 à 21:44 et est catégorisé sous introduction. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


Colombe22 |
D'un papillon à une étoile |
ETATS D'AMES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | POUSSIERES DE FEE
| Navajo y el enigma de EOI
| lectures